Consentir n'est pas fort compliqué à piger comme substantif, je ne vais même pas déranger pépé Littré pour si peu !
Il suffira de : "Action de consentir ; résultat de cette action" ou encore : "Acte libre de la pensée par lequel on s'engage entièrement à accepter ou à accomplir quelque chose"
Il semblerait que depuis quelques mois les populations, et pas qu'en notre beau pays de France, soient quelque peu enclines à ne plus consentir à se laisser morguer par une poignée de ploutocrates avides et de seigneurs boursiers. Leur valets postés sous leurs ordres dans les palais de la République sont si arrogants, méprisants, imbus et suffisants qu'il n'est pas vraiment surprenant que des envies de décollage de tronche démangent quelques excités du gilet.
Certaines revendications sont fort réjouissantes, d'autres dangereuses qui deviendraient tragiques si elles aboutissaient. A l'heure où chaque élection dans chaque pays d'Europe met en avant ou carrément sur le "trône" une extrême-droite tout aussi avide que les précédents, bien plus haineuse et privatrice de droits… ça craint comme dirait l'autre…
Qu'adviendra t-il… attendons pour voir, que faire d'autre… il n'y a plus rien à raisonner, exprimer, réfléchir quand la colère déborde.
Quoi qu'il en soit, les salauds dormiront toujours en paix, c'est pas gai.

 13 janvier 2019

salauds13485