Le virtuel, internet, la toile, le net, le truc sur l'écran... ne sont pas tout et heureusement.

Pourquoi préférer le papier ? Parce que c'est mieux ! 

L'objet papier est agréable à mes paluches, à mes yeux aussi.

Pour ma cervelle c'est très beaucoup mieux voire plus encore. Les journaux sont en bout de table et attendent mon bon vouloir, le temps que j'ai à y consacrer ; disponibilité sans besoin annexe d'électricité, de satellite de communications parfois aléatoire et encore d'écran séparateur. Quoique mes lunettes doivent aussi se trouver à portée de main.

Equipée ainsi, je peux aller pignocher dans des articles, en laisser d'autres, y revenir si j'ai oublié, pas compris d'un coup et puis ça se stocke dans un coin, on peut y revenir sans passer un temps infini à rechercher dans une liste de liens parfois rapidement obsolètes ou pire encore se donner aux soins d'un moteur de recherche, qui a du moteur poussif les ratées et des recherches une singulière façon de me trouver ce que je ne cherche pas.

 

Or donc, je lis sur le papier les infos, les nouvelles, les actus..... comme vous voudrez les nommer mais ces canards ont une vitrine sur le net, modernité oblige.

 

Le Canard enchaîné, dois-je le présenter ? Bé non hein, l'est trop connu ! Acheté chaque semaine au tabac-presse du coin qui a besoin de clients pour vivre et moi j'ai besoin de magasins de proximité, ça tombe bien. Les canetons de la famille Maréchal ont bien un site PAR LÀ mais c'est une simple vitrine.

 

Fakir, un p'tit chouchou pour qui j'ai battu la semelle dans des manifs déguisée en publiciste. Le chef de la bande François Ruffin officie aussi chez Mermet (je vous en cause ailleurs) et sort avec ses potes un journal national suite au succès de l'édition locale amiennoise, d'Amiens si vous préférez. On peut s'abonner, c'est mon cas encore à cause de ma cambrousserie, leur site évidemment, C'EST ICI.

Edit trois ans après : je commence à en avoir marre de leur sempiternel recours aux syndicats pour inventer une nouvelle façon d'agencer nos vies… ils rêvent d'une république stalinienne ou quoi ? Ils ont besoin d'abonnés pour vivre, dans chaque numéro il y a de quoi apprendre ou s'informer quand même alors je persiste à payer mais pas forcément à lire.

 

XXI, une revue trimestrielle, printemps, été, automne et hiver, c'est plus joli que des dates. Revue tenue par St Expupéry et éditée par Bécaria, elle n'est achetable qu'en librairie ou grande surface soit-disant culturelle ou encore sur abonnement. Le graphisme de la couverture énerve presque tous les lecteurs, pas moi j'aime. Du contenu, des histoires, des entretiens, des reportages qui se donnent le temps de trouver des clefs de compréhension mais qui n'offrent pas du prêt-à-penser, faut un peu se bouger les neurones pour se forger des opinions. Leur site est ICI.

Cette revue, qui devait se casser la gueule à peine sortie selon les habituels ronchons jaloux, se porte très bien aussi l'équipe a décidé de sortir Six mois. Une revue uniquement de photo-journalisme. J'ai aimé dès le premier numéro et j'attends le prochain avec impatience, c'est pour ce bientôt septembre. Un morceau de site en cause par  ICI

Edit du 27 octobre 2011 : la qualité de la revue Six mois se confirme avec le deuxième numéro que je n'ai encore que feuilleté. Le site internet propose des bonus, pour aller faire un tour, c'est là.

Le photo-journalisme ou photo-reportage, comme vous voudrez, est un métier très sinistré. Les journaux n'envoient plus de gens sur le terrain au long cours pour faire du travail de fond et se contentent souvent de pompage plus ou moins honnête sur la toile pour trouver de l'image pour illustrer et non informer.  

Pour avoir de l'information de qualité il faut payer, c'est aussi simple que ça.

 

 

Siné Mensuel, ça y est j'ai lu le premier numéro. Bien, très bien même. Mieux que Siné Hebdo. Toujours des outrances bien sûr, c'est le rôle d'un journal satirique mais grâce à cette nouvelle périodicité, on y trouve de longs articles plus fouillés  et plus "sérieux"....... s'ils lisent ça les auteurs, je suis morte !

Le site internet du journal est ICI

 

La Hulotte, le journal le plus lu dans les terriers ! Depuis je ne sais combien de temps le journal de La Hulotte raconte la vie de de la faune que l'on peut observer en France. De très beaux dessins à la plume visibles uniquement sur abonnement ! Un site internet vient compléter, allez-y c'est par là

La page qui annonce l'arrivée du nouveau site dit "soyez fin renard, visitez la hulotte.fr".... vous pensez bien que pour une Isatis ce fut un devoir de filer dare-dare voir ce qui s'y passe, héhéhé....