Que raconte le CNRTL : "Action de croître, de se développer progressivement." "Action de grandir surtout en hauteur, largeur ou en nombre."  Cela me rappelle les braves gens qui me voyaient en rare occasion et qui me gratifiaient d'un : "comme tu as grandi !" qui m'énervait prodigieusement, évidemment que je grandissais rien que de plus ordinaire pour une enfant !
 
"Action d'augmenter, évolution progressive." Ah ça pour augmenter, ça augmente ! le nombre grouillant d'humains sur notre pauvre vieille terre, le nombre de pauvres et le nombre d'ultra-riches en corolaire, les pollutions diverses et notamment celle des océans qui me poigne plus que d'autres, la surveillance de nos faits et gestes, les armements, j'en passe et des moins pires.
 
Notre petit gouvernement grimpe sur ses ergots en glapissant : "la croissance-la croissance-la croissance" il faut de la croissance pour supprimer le chômage, la pauvreté et la pécole ! Ah qu'il est doux ce mantra stupide répété à l'envi par des économistes distingués parmi les plus imbéciles depuis la première crise pétrolière. Que voulez-vous faire croître vous qui vous gonflez tels la grenouille ? Les parts de marché, les dividendes ? encore un peu plus de gâchis, de pollutions diverses ?
 
Ah mais ne nous y trompons pas, c'est que moi aussi je suis pour la croissance  ! celle des savoirs, de l'instruction, l'éducation, des arts et lettres (comme si les lettres n'étaient pas des arts), de la sieste aussi ; d'ailleurs il s'agit d'une des définitions possibles : "Développement moral, spirituel."   Oui mais ça ne marche pas avec les dividendes, les chiches salaires du travailleur, l'indigence crasse où sont tenus les seuls services dont nous ayons le besoin : instruction, santé, justice, communications.
 
Glapissez donc dans l'indifférence quasi générale tant que vous le pouvez encore. Nous sommes à peine sortis d'un épisode pandémique sur notre petit continent européen que déjà il faut croitre mais pas embellir… or c'est embellir qui me serait agréable…
 

9 juin 2020